Le Chevalier Blanc

Découvrez comment notre époque pousse à culpabiliser
les hommes en bonne santé, qui ne font qu’assumer leurs désirs. Pourtant dans les faits, la séduction résiste mal au mythe du chevalier blanc, qui n’a jamais fait mouiller aucune femme.

Séduction et succès avec les filles ne riment pas avec le mythe du chevalier blanc. Pas besoin d'être Saint George pour draguer la femme de vos rêves.
Et Saint Georges délivra la princesse… Sauf que vous n’êtes pas Saint Georges, et qu’elles n’ont pas besoin d’un chevalier blanc.

Ok, je l’avoue, j’ai été un chevalier blanc.

Moi aussi j’ai voulu délivrer les femmes de ce monde cruel et misogyne. Un conseil les gars : rangez cape et épée au placard ! 

La vérité est que les femmes ne veulent pas être sauvées… Même si elles prétendent le contraire.

Ce piège pour éternel puceau a tellement bien fonctionné pour moi qu’à mes 18 ans, j’acceptais de devenir le chevalier blanc d’une prostituée. J’en ai souffert et ce n’est pas vraiment une situation que je vous recommande. 

Avec le recul, je dirais que tout est parti de la télévision.

Pas la TV de Cyril Hanouna. L’animateur de TPMP est disculpé d’office, car il faut se replonger dans le contexte de mes 15-18 ans. Le week-end, je passe alors toutes mes soirées à regarder des films romantiques en famille.

1) Identifiez le chevalier blanc en vous

Et le scénario est en gros toujours le même. 

Deux personnages masculins tiennent le haut de l’affiche :

  • Le héros romantique validé par la femme
  • Le connard qui à la fin est toujours rejeté par la gent féminine

Le côté pervers dans ce genre de fiction est que les caractéristiques masculines sont systématiquement attribuées au connard.

Les schémas sont simples :

  • Séducteur = infidélité ; 
  • Coucher trop rapidement = accro au sexe

Au mieux le personnage du connard apparait comme un cousin éloigné d’Hank Moody à la sauce Californication, au pire le frère de DSK à la sortie d’une chambre de Sofitel… 

Bref LE mec à balancer d’urgence sur Twitter avec le Hashtag servi en boucle sur les radios mainstream par Angèle, la nouvelle chanteuse « engagée ».

2) Couchez (vite) avec cette fille sans honte

Face à ce méchant de service, le chevalier blanc est traversé par deux sentiments qui le plombent :

  • La culpabilité, car en tant qu’homme il partage la même espèce que le connard qu’il ne veut surtout pas devenir
  • L’arrogance, puisqu’il se croit « unique » face à tous les autres mâles démoniaques qui l’entourent

C’est le principe même du chevalier blanc : faire croire que ce monde, dangereux pour les femmes, grouille de connards et que le romantique est une denrée rare. 

Si vous êtes ici, vous l’avez déjà deviné : le féminisme a clairement inversé la donne. Vous pensez être rare, mais la société est remplie de chevaliers blancs comme vous, en particulier dans la société castratrice que nous impose ce féminisme ambiant. 

Que l’on se mette bien d’accord : il n’y a aucune honte à se montrer attentionné avec la femme que l’on convoite. Mais il ne faut pas y perdre ce qui fait de vous un homme.

Attention à ne pas masquer votre virilité en cherchant à trop à rassurer celle que vous voulez séduire. Trouver une copine consiste d’abord à se poser les bonnes questions, et non à renoncer à votre part de masculinité.

Car au fond de quoi a-t-elle besoin d’être rassurée ? Du monstre que vous êtes, uniquement au prétexte que vous voulez coucher avec elle ? 

Petit secret hormonal du docteur Léo : la libido masculine augmente sous l’impulsion de la testostérone. Donc la prochaine fois que vous brulez d’envie de gouter les charmes de votre nouvelle conquête, pas de panique, c’est le signe que vous êtes en bonne santé !

3) Arrêtez d’être rassurant au premier rencard

Arrêtez de vouloir lui prouver dès les cinq premières minutes de votre rencard que vous ne ressemblez en rien à son ex, décrit (dans ces mêmes cinq premières minutes) comme une brute épaisse doublée d’un pervers narcissique.

A ne pas vouloir passer pour le connard à ses yeux, vous allez avoir tendance à gommer tous vos aspects les plus masculins.

Fin de partie pour vous : contrairement à ce qu’elle prétend, elle ne souhaite pas présenter un androgyne à sa meilleure amie…

« Ok Léo, mais alors je fais quoi pour lui démontrer ma valeur ? Je ne vais tout de même pas jouer au connard… »

Personne ne vous le demande. N’ayez simplement pas peur d’être un homme. Prenez conscience du conditionnement social (famille, TV, école…) qui inverse les rôles en méprisant les caractéristiques masculines.

Brulez votre cape et votre épée et vous passerez pour rare aux yeux des femmes qui ne cherchent pas un chevalier blanc fabriqué en série, mais un mec, tout simplement.

2 Responses
  1. Jules

    Bof… les gars le féminisme ce n’ est pas rabaisser l’ homme, c’est mettre la femme a égalité. Personne n’ a besoins de cours de drague, désolé Léo, apprenez a être heureux par vous même, le bonheur ne se trouve pas au fond d’ un verre, au bout d’ un joint ou au fond d’ un cul. Si vous êtes bien dans pompes, elles vous colleront aux baskets.

Leave a Reply