Témoignages

Mehdi 29 ans, lead full stack

“C’est un plongeon de 50m de haut dans la vie des femmes”

Déjà, je pense qu’on a tous un passé qui entre plus ou moins en conflit avec la séduction.
Notre éducation, la culture, les codes sociaux, ce qu’on a vécu, tout un tas de “paramètres” qui vont conditionner tes pensées au quotidien, y compris au niveau des femmes.
Au niveau des femmes c’est particulièrement salop, parce que tout ce que tu peux penser de “faux” va être contre productif pour toi et peut te conduire à un cercle vicieux voire carrément à te faire détester les filles à cause de préjugés ou de mauvaises expériences.

Le coaching pour moi, c’est un plongeon de 50M de haut dans la vie des femmes. En les abordant dans la rue comme ça, tu comprends forcément plus ou moins rapidement comment leur parler, quoi leur dire etc. En bref, tu comprends leur quotidien, ce qu’elles vivent, et leurs attentes et ce peu importe ton niveau, à moins de faire vraiment preuve de mauvaise volonté.

Du coup, ça implique des tas de choses : certains vont avoir un gros boost de confiance, d’autres vont se développer personnellement, devenir plus intelligent peut-être, j’imagine que beaucoup de choses sont possibles. Dans mon cas, ça m’a permis de confirmer des intuitions que j’avais déjà, d’aiguiser mon attention aux signaux d’intérêt (et à force tu te rends compte que y’en a beaucoup) je dirais pas qu’il y a eu un boost de confiance mais un boost d’aisance, de contrôle de moi-même qui te permet en gros d’être plus apte à appréhender la situation et les gens, je dirais pas à dominer ou contrôler, mais à amener les choses de manière à ce que tu voudrais qu’elles arrivent.

Alors bien sûr, tu apprends comment draguer, pourquoi draguer, et tu apprends à devenir un peu le mec idéal au final, celui qu’elles convoitent toutes.

Je dirais que ce qu’il faut retenir, c’est que bien entendu tu peux développer ça tout seul, mais c’est une formation “intensive”, le but c’est de faire en sorte que tu sois très bon, en un laps de temps très court. Et au final c’est pas plus mal, j’imagine la brutalité du choc pour certains (moi je l’ai pas eu, c’était facile d’aborder pour moi) mais la satisfaction que tu ressens après est à la hauteur. Et là je parle que d’un point de vue chimique mais ce que tu développes sur le long terme, dans le fond comme dans la forme, c’est toi, tout simplement toi.

Matthieu 22 ans, étudiant école de commerce

“Ca va beaucoup plus loin que la drague”

Je sais pas si tu fais partie (comme moi) des gens qui ont beaucoup potassé sur les sites type ADS pour essayer de voir comment gérer avec les filles. Mais en gros, Léo te fait oublier tout ça, et prendre beaucoup de recul. De base, Léo s’oriente clairement vers la drague de rue, donc ça t’aide a développer une bonne dose de courage et te jeter a l’eau. Çà t’aide surtout à prendre confiance en toi en vérité. Pour te dire, mon attitude en général a beaucoup évolué grâce à ce coaching, je te le dis en quelques points.

Je suis passé d’une situation où je me disais que je devais viser “moins haut” au niveau des filles, à une situation où je ne me pose même plus cette question de valeur de ma personne ou de la personne en face. J’ai appris à faire ce qu’il faut pour avoir ce que je veux et à prendre les choses en main et ça va beaucoup plus loin que la drague, parce que dans une relation, c’est hyper important de savoir s’affirmer, chose que je faisais pas avant de me faire coacher par Léo.

Je te passe les anecdotes sur mon coaching avec Léo, mais pour te dire que ca marche, j’ai rencontré plein de filles, dont beaucoup que je n’ai jamais rappelé parce que j’avais littéralement le choix. J’ai rencontré des françaises, des étrangères, même si tout n’a pas fonctionné, ça a été une superbe expérience, et j’ai vraiment gagné en confiance en moi grâce à ce coaching.

Laurent 23 ans, étudiant en STAPS

“Au bout de 2 mois, j’ai réussi à avoir mon premier rencard avec une fille et 2 semaines après je couchais enfin avec elle !”

Je m’appelle Laurent, j’ai 23 ans et j’ai commencé Ia drague en août 2016, j’ai commencé sans coach. Je n’avais jamais eu de relations sexuelles avec une femme, seulement quelques baisers ici et là, mais jamais été plus loin que les préliminaires. J’ai donc abordé des femmes dans la rue bien que je sois bègue, ce fut donc dur mais j’ai réussi à le faire. Mais au bout de 2 mois j’ai commencé à stagner. Il fallait que je franchisse un palier mais seul c’était difficile de voir mes défauts et les choses à améliorer.

J’ai donc fait appel à Léo et j’ai vu énormément de progrès dès les premières sessions avec lui dans mes approches. Ces conseils m’ont vraiment aidé et son énergie nous aide à surpasser nos peurs.

Au bout de 2 mois j’ai réussi à avoir mon premier rencard avec une fille et 2 semaines après je couchais enfin avec elle ! L’aide de Léo m’a énormément aidée, j’étais arrivé à un stade ou je ne progressais plus et où je ne prenais plus de plaisir à sortir pour aller approcher des filles. Léo a réussi à changer tout cela et maintenant c’est vraiment du plaisir que je prends dans mes interactions avec la gente féminine. Je suis vraiment à l’aise, moi qui arrivais à peine à parler à des inconnus il y a quelques mois.

Franck

Bonsoir Léo, Navré pour le retard j’ai pas mal de travail en ce moment, voici le feedback de notre collaboration. Tu le sais on en a parlé, j’hésitais entre ton coaching et celui de Dolteau (programme 3 mois), la raison qui a fait que je t’ai choisis c’est parceque j’étais solo avec toi, qu’on partage une vision commune du sexe opposé et parceque t’es psy.
D’emblée j’ai apprécié ton approche individualisé, je ne pense pas qu’il existe 2 coachings similaires. Tu t’adaptes en fonction de notre demande et c’est plutôt cool. J’ai beaucoup apprécié le rythme soutenu des sessions, les coups de pieds aux fesses, et qu’on ne reste jamais sur un échec, en fait tu maitrises bien le tempo et on se retrouve à faire beaucoup d’approches. Lorsque tu prends l’habitude, tenter des choses plus exotiques, filles à 2, à 3, groupes mixtes, tu cherches toujours la difficulté et tu refuses le confort en session. J’ai apprécié le fait que tu me pousses dans mes retranchement, notamment en abordant dans des parfumeries, des magasins de prêt à porter, des endroits bien anxiogènes quoi 🙂 Ton approche scientifique saupoudré du zeste psychologique m’a permis d’assimiler rapidement les concepts pour maitriser mes interactions pour ne plus etre dépassé par mes émotions. Sans toi, j’aurais jamais pensé pouvoir aborder cette vendeuse au Séphora, savoir que ça peut bien ce passer et qu’on peut la revoir. Ton coaching m’a apporté les armes pour dompter la rue et développer mon aisance sociale.
Après tu n’es pas une solution miracle, derrière ça demande du travail perso, mais le processus que tu as mis en place pour t’assurer qu’on pratique, être derrière nous pour nous booster et nous engager est un plus indéniable.
Évidemment un reproche, lorsqu’on n’y va pas parceque la nana nous intimide, perd cette habitude d’y aller et de revenir avec son numéro c’est frustrant 🙂
Bon courage !

Louis

Alors je vais tâcher d’être concis pour ce petit témoignage de ton merveilleux coaching !

Tout d’abord ce qui m’a vraiment plu c’est ta manière de me pousser constamment hors de ma zone de confort. Pas de place pour la parlote, on est là pour progresser fort et progresser vite ! Le fait que la base de ton coaching s’oriente principalement sur la drague de rue en solo constitue un énorme coup de pied au cul et booste la confiance en soi de manière significative, et ce pas uniquement dans la séduction mais aussi dans la vie de tous les jours !
Les résultats ne se sont pas fait attendre puisqu’en quelques semaines, je suis passé d’une incapacité complète à aborder une inconnue à une « instant date/instant kiss » avec une fille rencontrée dans un magasin un dimanche aprém !
Aussi j’apprécie ta manière de dédramatiser la drague de me, et plus généralement les relations hommes/femmes. Avec toi ce pourquoi on est naturellement fait, c’est-à-dire séduire, interagir avec autrui, reprend tout son sens et sa simplicité à une époque où idéologies et moyens de rencontres divers tendent à nous faire perdre nos repères.
En conclusion: peut-être mon meilleur investissement de l’année ! 😉

Kevin

– d’où est ce que tu partais ?
A l’époque, je n’avais jamais eu de relation avec une fille, non pas faute d’avoir essayé, mais parce que le même schéma se reproduisait sans cesse : j’approchais les filles qui m’intéressaient mais elles me rejetaient à chaque fois ( et celles qui s’intéressaient à moi ne m’intéressaient pas, ou je ne comprenais pas quand elles s’intéressaient à moi ). Je ne connaissais pas grand-chose aux filles et étais souvent timide et maladroit.

-qu’est ce que je t’ai apporté en terme de skills en séduction/développement personnel/ ou autre ?
J’ai donc répondu à ta proposition de coaching pour devenir plus à l’aise avec les filles. Les séances m’ont surtout permis de comprendre leurs attentes et leur fonctionnement. Le plus important pour moi c’était de savoir si les filles voulaient aller plus loin avec moi et à quel moment ( je parle du baiser, plus particulièrement). Les filles se ressemblent souvent dans leur comportement. Après un premier échec très douloureux avec une fille que j’aimais et qui m’aimait, et qui attendait que je l’embrasse, j’ai vécu des situations très similaires avec deux autres filles, qui attendaient également un baiser ou étaient prêtes à le recevoir. Ce sont donc les deux premières filles que j’ai embrassées. J’ai revécu exactement la même situation de « flottement » où la fille me lançait des signes ou avait une attitude qui signifiait qu’elle attendait que je l’embrasse. Par exemple, j’ai vu quelque chose dans le regard de la deuxième fille que j’ai embrassée une petite lueur très particulière, accompagnée d’un petit sourire, c’est à ce moment-là que je me suis lancé et je l’ai embrassée. Et puis, on s’était donné la main et on se faisait des petites caresses quelques minutes avant. Ces situations m’ont donné davantage confiance dans mes capacités à séduire, maintenant je n’ai plus peur d’embrasser.
D’ailleurs, quand on a parlé du baiser après coup, les deux filles m’ont dit: « mais c’est toi qui m’as embrassée! » et ça m’a fait sourire.
Et puis, une chose en entraînant une autre, c’est aussi grâce au coaching que j’ai fait, dans la foulée, ma première fois, avec la première fille que j’ai embrassée. Les choses se sont enchaînées et je me suis rendu compte que l’acte sexuel était à la portée de tout le monde. Ce n’est pas une question de compétences parce que cela fonctionne à l’instinct. Le plus important c’est d’en avoir envie.
Ces baisers et relations sexuelles n’ont pas abouti à des relations sur le long terme, la première fille n’était pas du tout mon genre et c’était surtout une relation charnelle. La deuxième en revanche, la relation a duré deux mois. Si ça n’a pas duré non plus (trop compliqué pour plusieurs raisons), cette relation était déjà plus épanouissante car c’est une fille, qui était, cette fois, tout à fait mon genre.
J’ai aussi compris que je n’étais pas repoussant ni inintéressant comme je le pensais mais que je ne savais pas m’y prendre avec les nanas.

Greg

Salut Léo, Je vais témoigner pour te remercier de ton implication avec moi, ça sera sincère et pris avec du recul. Ce coaching fut un grand coup de booste à l’époque où je l’ai pris et je n’aurais jamais autant progressé sans toi (surtout sur le plan peur d’approche et dépassement de mes limites). Tu es devenu un mentor, un exemple pour moi.
J’ai beaucoup appris de ton savoir sur la psychologie féminine, de tes connaissances en philosophie … On n’imagine pas à quel point c’est important de passer du temps avec des gens inspirant à tous les points de vue. Léo prendra du temps pour vous car il aime ce qu’il fait ça se ressent. Si vous avez une pensée limitante il pourra même vous démontrer en direct que ce n’est qu’illusion (ex: aborder des danseuses en plein spectacle, aborder une fille avec sa mère dans un magasin …). Je conseille à tous les frileux qui ont peur d’aborder de faire ce coaching : ça vous permettra d’avoir une longueur d’avance (qui nécessitera une pratique régulière sur le long terme). Vous ferez partie de « l’élite des hommes» car peu sont capables de faire ça.
J’aimerais quand même souligner que le travail c’est à vous de le faire, vous devrez dépasser vos limites et vos peurs car dans la vie on n’a rien sans rien et il faut mettre en place les bonnes habitudes qui vous mèneront au succès, la séduction est un travail de longue haleine.
– Pourquoi prendre un coaching ? Pour moi c’était plus de la curiosité et au fond je me disais que je n’avais rien à perdre à essayer !
– Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Une belle expérience avec un dépassement de mes limites et donc un accomplissement personnel. Un déblocage de mes pensées limitantes 😉
– Où j’en suis aujourd’hui ? Aujourd’hui je ressent moins l’envie de courir après les nanas mais je progresse d’année en année sur tout les plans et la séduction est pour moi intimement liée au reste donc chaque expérience en plus me fait grandir.